Jean Yves Lautrédou (1956)

Jean Yves LAUTRéDOU - aérographe - peintre abstrait

1956. J.Y.LAUTRéDOU naît le 26 septembre à Annecy. Dès son plus jeune âge il est initié par sa mère aux beaux Arts. Il dessine et peint.
1969. Pratique la photo et le tirage noir & blanc et découvre l’alpinisme.
1973. Sa passion dévorante pour les faces nord des Alpes l’éloigne de la création. Il pense devenir guide, moniteur de ski ou photographe.
1976. Après de mauvaises études de construction mécanique et de rapides voyages en Europe, il monte à Val Thorens où il demeura treize hivers, parcourant l’Asie le reste de l’année. Il y découvre la calligraphie et renoue avec la peinture.
1982. Devient photographe professionel et se lance également dans l’illustration.
1984. Créateur, graphiste et muraliste, il devient un spécialiste de l’aérographe et participe à l’élaboration des nouvelles glisses.
1986. Rencontre de Guiseppina Lavorata, c’est le coup de foudre. Aujourd’hui ils ont deux enfants. Propriétaire de toutes les toiles, c’est une conseillère et assistante indispensable.

Cliquez sur ce lien pour découvrir toutes les oeuvres disponibles de Lautrédou
1991. Travaillant pour les plus grandes marques de sportwear, de ski, de prêt-à-porter et aussi dans le monde de la Haute Couture, il tire sa révérence, allergique aux ordinateurs. Suite à un pari, il décide d’exposer et d’entamer une carrière de peintre.
1993. Naissance d’Ugo son premier fils, des peintures brûlées vives et de sa première expo personnelle.
1995.Rentre dans la prestigieuse collection Jacques Sieverding (Hollande). Découverte des méandres et de la complexité du professionnalisme.
2002. Naissance de Pablo. De nombreuses toiles font parties de collections privées et publiques
2003. Résident permanent à la galerie Crid’Art créée par B. Staudt qui le parrainait depuis 1999.
2006. Résident permanent à la BAM Gallery de Toulouse
2008. Obtient une côte en participant à plusieurs ventes aux enchères.
2010. Suite à un accident qui l’immobilise plus de trois mois, le peintre décide de prendre une année sabbatique et ne peint pas, mais s’occupe d’un vieux projet: la réalisation d’un livre.
2012-2013. Face à la crise qui frappe le monde de l’Art, peu de toiles sortent de l’atelier, Lautrédou en profite pour remettre en questions sa conception de la peinture.
2014. Le peintre ne cherche plus, il trouve. Ces toiles n’ont plus de titres, préférant les accompagner d’haïkus.